Ca y est, c vendredi! Qui dit week-end, dit pêche! Mon pote Quentin a pu se libérer pour une pêche de nuit. Génial, nous voilà partis sur notre rivière favorite pour une nuit éclaire. Let’s go!

Il est 18h, fin Aout 2014, le rendez vous a été pris non loin d’un poste que nous  péchons depuis quelque temps ensemble, le long d’une rivière de taille moyenne qui serpente notre région. Nous l’avons amorcé la veille a raison de 15kg de maïs accompagné de 5 kg de bille éparpillé sur 300 mètres de berge. L’accès au poste étant assez galère, avec grillages et murs a franchir, nous partons avec très peu de matos. Pas de superflux ! Après plusieurs semaines de mauvais temps pour cette fin aout, celui-ci c’est installer. Ca tombe bien, pas besoin de prendre les parapluies, nous dormirons donc à la belle étoile.

Fabien, pêche en rivière, Carpe Online Magazine

Fabien, pêche en rivière, Carpe Online Magazine

Après notre mini parcours d’obstacle, nous voilà arrivé sur le poste. Pourquoi l’avoir choisi, plutôt qu’un poste plus accessible et moins contraignant ? Tout simplement parce que nous observons régulièrement en surface une belle population de carpes, ce qui le rend intéressant à pêcher! La rivière cours un peu mais c’est pêchable malgré les énormes herbiers qui dérivent. Les backleads de chez Carpspot.de sont donc obligatoires sous peine de faux-départ! A peine arrivé, nous observons de l’activité. C’est plutôt encouragent! Nous nous empressons alors d’étaler 2kg de maïs sur le poste pour tenir et occuper d’éventuels poissons présent sur le coup.

Backleads, Carpspot.de

Après discussion, je pêcherais en aval du poste et Quentin donc en amont. Le lit de la rivière étant à nos pieds, mes deux cannes seront placées dans celui-ci, sous 5 mètres d’eau en escalier. Une à 10 mètre du bord et l’autre a 15 mètre du bord toutes deux montées d’une tête de ligne Crystaleclear de chez Carpspot.de d’un clip plomb et d’un plomb de 180g avec un montage combiné costaud type fluoro-tresse, terminé par un H-Bill taille 4 et un bonhomme de neige en 24-16mm. Quentin quand à lui pêchera un peu plus loin que moi pour essayer d’intercepter les poissons passant plus loin du bord avec des montages similaires. Nous n’amorcerons que quelques billes entières et coupées en deux avec un peu de graines maïs-tigers, par montage. Nous pêcherons sans bateau pour rester discret et de toutes façons il n’est pas très utile sur ce poste.

Crystalclear, Carpspot.de

Il est 21h, tout est en place et ça pêche correctement malgré les herbiers impressionnants qui compliquent un peu le placement des montages. C’est alors que quelques bips, émis par les Delkims de Quentin, nous intrigue. Sa canne la plus à gauche, placé quasi milieu de rivière, se met alors à plier fortement, le talon se soulève du sol et elle manque de partir à l’eau! Etant plus près de ses cannes à ce moment là, je m’en empare. Après un rush assez puissant, je lui rend sa canne malgré qu’il est fortement insisté pour que je sorte le poisson. L’échange canne-épuisette effectué, il fini le combat après 2-3 rushs et un passage dans les herbiers. Verdict: une belle coco de 8-9 kg typique de cette rivière. C’est génial après seulement quelques heures de pêche déjà un poisson. YES! Nous profitons des dernières lueurs du jour pour la prendre en photo malgré que la nuit se soit presque installer, nous ne voulons pas laisser le poisson 9-10 heures en sac de conservation.

Après un repas gastronomique type boite de conserve et un bon café devant un superbe couché de soleil, c’est l’heure de se poser sous les étoiles, déjà très content de ce premier poisson. Mais impossible de fermé l’oeil, il semblerait que ça bouge beaucoup sous l’eau, nos Delkims ne cesses de biper et nos cannes de plies sous l’assault des blancs. Après s’être difficilement endormi, un de mes détecteurs me réveil, Il est 2h et ce coup-ci ce n’est pas un blanc, c’est sûr! Mon moulin chante aussi fort que mon Delkim! Je prend contact et j’entame un combat lourd et puissant. Après une bonne dizaine de minutes à sonder, impossible de décoller le poisson. Je dis à Quentin « ça a pas l’aire vilain ». C’est alors qu’elle décide, une poignée de minutes plus tard, de se rendre et nous voyons une miroir de 13-14 kg remonter et finir dans le filet de l’épuisette. Quelle combat pour un fish de cette taille, le pied! C’est avec la banane jusqu’aux oreilles que nous la posons sur le tapis et que nous voyons qu’elle s’est en faite piquée sur le flanc!!! D’ou le combat surement! Celle ci finira le reste de sa nuit en sac de conservation pour profiter du soleil matinal pour les photos. C’est génial nous avons chacuns fait un poisson! Le job est rempli.

Vers 4 heure du matin une autre touche nous réveillera, et c’est ma canne qui a déjà fait un poisson qui nous offrira, pour conclure, une petite commune de 5-6kg qui c’est rendue sans grande difficultée.

Nous finirons donc cette petite session par une séance photo au levé du jour et repartons satisfait du résultat de cette petite nuit sur notre rivière adorée: 3 carpes une brème et un chevesne. Un super moment de partage, comme d’habitude avec mon pote Quentin. Vivement la prochaine session!

A très bientôt sur CARPE ONLINE MAGAZINE,

River addict 😉

Texte et photos: Fabien DESOUCHES

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.