Début de l’aventure mi-janvier avec l’appel de mon binôme de pêche pour me demander si j’étais partant pour un enduro sur le plan d’eau de la fosse NOIR au domaine de Lancosme fin mars.

Après réflexion et accord de madame nous sommes partis pour une nouvelle aventure sur une eau que je ne connaissais pas.

REFLEXIONS…

Inscription validée, je commence de mon coté à faire des recherches sur le net pour trouver quelques infos, photos du plan d’eau vide, technique de pêche qui fonctionne avec une forte pression sachant que le plan d’eau était fermé à la pêche depuis 4 mois environ et une vidange avait eu lieu à travers, avec en plus l’introduction de nouveaux poissons.
Première idée, commencer notre pêche en étant super discret pour ne pas effrayer le poisson et en ne prenant pas notre bateau dès le début de l’épreuve !!!
Info aussi que je trouvais sur le net et sur certaines vidéos, les pêcheurs utilisent assez souvent une petite tiger équilibrée pour la pêche.

Début des hostilités

Jeudi, préparation du matériel et des appâts pour le week-end, d’ailleurs celui-ci s’annonce top pour la pêche avec un radoucissement des températures pour cette fin de semaine !!!
Vendredi matin 7h00 départ avec Vincent malgré un accueil des participants vers 10h00, nous voulons faire le tour du plan d’eau tranquillement, nous sommes impatients de voir le domaine au lever du jour (Le domaine de Lancosme est une grande propriété arborée et remplie de plan d’eau en plein milieu de la nature)
Une heure de route plus tard nous voilà arrivés. Didier le propriétaire des lieux nous accueille comme des rois « Avec en prime quelques conseils sur le plan d’eau »

C’est parti pour un tour du plan d’eau avec Vincent pour un repérage des postes et pour voir si un peu d’activité trouble notre attention. Après une bonne marche, nous voilà de retour au point du rendez-vous où nous sommes accueillis par la Team Berry Carp « les organisateurs ». Midi tous les participants sont prêts pour passer à table, puis le tirage au sort sera effectué !!!

Nous sommes tirés en huitième position et nous avons la malchance de tirer deux postes l’un à coté de l’autre, le 12 et 13, directement je dis à Vincent, le 12 car nous avons vu un poisson marsouiné en pointe d’un arbre immergé sur ce poste pendant notre repérage. 14h00 direction le poste et à notre grande surprise sur la rive opposé se trouve une superbe baie dans notre zone de pêche « Celle-ci se nomme la baie au cochon… » Elle est remplie de souches d’arbres immergés et tous autres obstacles.
Ma première idée de pêcher sans bateau pendant 24h00 ne pouvait pas se faire vu la configuration du poste.

Premières heures…

Vincent connaissait un peu ce poste, il a eu la chance de le pêcher l’année dernière en fin de saison. Pour commencer nous décidons qui allait pêcher quoi… Sachant que mes moulinets ont une plus grosse contenance c’est moi qui pêcherai la baie.
C’est parti pour installation, campement, embarcations, préparations et mise en place des pièges pour le week-end.

Vincent déposa sa première canne sur la pointe droite de l’entrée de la baie devant un arbre immergé, celle-ci était eschée d’une bille Cheese Bomb recouverte de pâte d’enrobage de la même gamme. Quelques bouillettes coupées en deux viennent finir le micro amorçage !!! « Pour un début de saison il ne sert à rien d’avoir la main lourde, souvent un stick une pâte d’enrobage ou des bouillettes coupées en deux suffises » Pour la deuxième canne, il la déposa dans le lit de la rivière eschée d’une petite tiger équilibrée avec comme amorçage une ou deux poignées de tiger broyé.

De mon côté, ma première canne sera tendue au pied d’un pin à moitié couché dans l’eau sur le côté droit de la baie, j’utiliserai sur cette canne une tiger équilibrée sur un léger tapis de tigers broyées, chènevis, micro pellets recouvert de BHA big carp. Seul petit hic, une distance incroyable pour mettre en place cette canne sur le rod-pod.
La dernière canne sera placée après un sondage chirurgical, sur la remontée du lit de la rivière, auquel s’ajoute quelques souches. Une pop-up Rapido Hot big carp recouverte de pâte d’enrobage sera mise en place et quelques bouillettes coupées en deux serviront d’amorçage.

Quelques heures plus tard, des bips provenant de ma canne placée dans la baie m’indiqua une touche. Ni une ni deux, gilet de sauvetage enfilé je pars en bateau combattre le poisson qui a déjà dû faire quelques zigzags dans les souches. Après de longues minutes, me voilà dans la baie comme imaginer, elle avait fait le tour des branches, je maintiens au ferme et d’un coup POUM décroché… Pffff dégoûté car en concours les poissons sont précieux. La canne sera replacée sur le même spot avec la même approche. Nous sommes confiants pour la nuit à venir.

Malheureusement cette première nuit se solda par un échec, ni Vincent ni moi n’aurons su piéger une carpe.
Au petit matin, j’aperçois dans le fond de la baie des gerbes d’eau et en regardant plus précisément à la jumelle se sont des carpes qui s’agitent dans le fond, le long des branches et dans 50cm d’eau.
Après discutions avec Vincent et nos voisins, nous décidons de pêcher les 4 cannes avec une tiger équilibrée, sachant que dans notre secteur de pêche (4 postes sur ce secteur) nous étions les seuls à avoir enregistré une touche.

Changements de tactique mes deux cannes seront placées dans la baie, une sur la droite, là où la première touche à eu lieu et la seconde dans le fond encore plus loin. Les carpes étaient bien présentes dans le fond de la baie, à la dépose de mon montage les branches se sont mises à bouger dans tous les sens trahissant la présence de ces demoiselles.

Midi, nos 4 cannes sont en place, déjà des postes se détachent en tête du classement, le poste 1 et 6 ont quelques carpes a leurs compteurs.

…et déjà 24h00…

De ce week-end me restera une superbe rencontre, celle de nos voisins de poste, deux frères qui connaissent très bien le plan d’eau et avec qui nous passons pas mal de temps à discuter et partager. Dans leurs paroles une chose revenait souvent, ils pêchaient tout le temps a la bouillettes et disaient que les carpes de la fosse NOIR avait du mal à rentrer sur la tiger.
Déjà dans ma tête, je me posais la question ai-je bien fait de tout miser sur les tigers ??

En fin d’après-midi, Patrice dit « le prof » m’appelle au téléphone pour prendre des nouvelles de nôtre pêche. Celui-ci me dit « Mais pourquoi tu as mis des tigers sachant que toi tu pêches tout le temps avec les Rapido Hot, en début de saison les tigers marchent moins bien, les poissons cherchent plus les protéines et plein de choses vitales pour leurs organismes »

Vers 19h00, je me décide de tout changer, aller hop c’est parti pour moi ça sera Rapido Hot et Vincent décide de miser sur les Monster Crab Evo et comme amorçage juste une poignée de chènevis. 20h30 après avoir replacé mes deux cannes j’étais peu confiant, déjà j’avais fait beaucoup de bruit dans la baie avec le moteur électrique et ensuite je ne voyais plus d’activité.

Vers 21h15 nos voisins nous rejoignaient pour boire un café et encore parler pêche, quand d’un coup un de mes détecteurs commença à sonner. C’est parti rebelote, gilet de sauvetage, voyage en bateau arrivé sur le spot et là : combat, le poisson était passé légèrement sous des branches mais ressorti aussi vite qu’il était rentré. Deux trois minutes plus tard j’aperçois une masse monter en surface dans le peu d’eau qu’il y a, je tendis l’épuisette et la BINGO au filet. J’ai vu que je venais de prendre une jolie carpe mais le souci a été de la monter dans le bateau obligé de poser ma canne et de prendre mes deux mains… Ouaach quel poisson. Aller hop j’en profite pour retendre ma canne en même temps, d’ailleurs c’était celle qui avait enregistré mon premier départ.

Direction la berge où Vincent et les voisins m’attendent avec impatience. A la vue du poisson Aurélien me dit « Tu en as un gros cochon là !!! » Verdict au peson 25,8kg, j’étais tellement heureux je venais de battre mon record personnel et en plus de ça avec une carpe de toute beauté. Nous décidons de la mettre en sac pour faire les photos au petit matin et aussi pour que le poisson se repose tranquillement avant de rejoindre son milieu naturel quand soudain un de mes détecteur se mit à sonner, c’était ma seconde canne qui commence à dérouler. Prise de contact et direction le fond de la baie, un de mes voisin m’accompagne pour me donner de l’aide au cas où. Combat à travers les souches mais par chance celle-ci n’arriva pas à les rejoindre et quelques minutes plus tard la voici qui rejoint le filet. Mon voisin me dit « Quel poisson nous as-tu encore fait là ». Après avoir, retendu et rejoins la berge le verdict tombe encore 21,2kgs de bonheur !!! En dix minutes je venais de faire un doublé extraordinaire, deux poissons de 20+ dont une 25+ j’étais tout perturbé par cette pêche !!!

Maintenant il est temps d’aller se reposer un peu mais difficile de trouver le sommeil. Vers 3h00 du matin départ sur la canne du fond de la baie malheureusement celle-ci a eu raison de moi, elle a réussi a se glisser à travers les souches et la casse fut inévitable. Au petit matin vers 7h30 alors que je me réveillais juste, j’aperçu le scion de mon hybrid pliée doucement re-départ sur une de mes canne encore, je suis repartis dans la baie, cette fois-ci ce n’est pas la même chanson, après avoir fait la longue distance qui me sépare de mon poste je m’aperçois que celle-ci a réussi à prendre les souches, je dois poser ma canne sur le bateau rattraper le fil derrière la souche couper, refaire le nœud et reprendre contact avec le poisson et cela quatre fois. Au final je réussi à prendre une jolie miroir d’environ 16kgs. Pendant ce combat plusieurs poissons ont marsouiné sur un arbre immergé sur la partie gauche de la baie. Bon signe tout ça !!!

Dans la nuit les voisins avaient fait aussi une miroir d’environ 15kgs. A l’arrivée des commissaires nous étions tous les quatre heureux. Suivi la séance de pesé et de photo. Au classement cela allait changer totalement la donne, nous passons premier avec quelques kilos d’avance sur le poste 1 qui n’avait retouché qu’un seul poisson de 8kgs dans la nuit.
Le changement tactique effectué la veille avait payé, les pop-up Rapido Hot ont fait le job à merveille !!!

En milieu de matinée, je proposais à Vincent de décaler une de ces cannes et de commencé à pêcher avec une pop-up Rapido sur un de mes spots qui avait enregistré des touches. Moi je décalerai une canne là où j’avais aperçu les poissons pendant le dernier combat (arbre immergé sur la partie gauche de la baie)

Midi, je pars chercher ma femme a l’accueil du domaine et à peine de retour sur le poste que la canne que j’avais changé de spots déroulait. Toujours pareil, gilet bateau, navigation longue distance et combat. Celle-ci avait passé une souche mais rien d’exceptionnelle la voilà en surface prête à rentrer dans l’épuisette. Encore une jolie miroir d’environ 14kgs, ce qui nous permettait de prendre un peu d’avance sur les seconds qui ne déroulaient plus.

Encore une fois le changement a eu du bon pour notre pêche !!!

…maintenant 48h00…

L’après-midi fût très calme sur tout le plan d’eau niveau pêche, part contre le vent commençait à souffler de plus en plus fort. Nous décidons de ne pas retendre les cannes pour la nuit déjà pour éviter le bruit et aussi car cela aurait été assez compliqué vu les rafales de vent.

La nuit était agité avec le vent qui ne s’arrêtait pas ce qui m’empêchait de dormir et de plus je commençais à me poser des questions « Pourquoi ça ne déroule plus?? J’ai fait trop de bruit?? Mes montages sont mal placés ?? » 2h00 du matin je décide de me lever et d’aller retendre une de mes canne malgré le vent la nuit et le froid. Vincent me dit « T’es un grand malade lol »

Effort payant au levée du jour, la canne que j’avais retendu dans la nuit, déroula. Aller dernier moment de courage pour maintenir la première place au classement. Bateau, combat et puis au final carpe au tapis.Après la pesée nous venions de prendre encore 12,4kgs d’avance de plus sur les seconds.

Maintenant il faut attendre l’appel des commissaires pour savoir ce qu’avait fait les autres postes, et à notre grande surprise personne n’avait rien vu de la nuit.
Vers 10h30 un sms me prévient que le poste 6 venait de dérouler un big fish de 20+

L’attente jusqu’à 15h00 sera longue car peu de poids nous sépare du deuxième. Nous espérions reprendre un poisson dans cette superbe baie au cochon et je croisais les doigts pour que cela soit une des cannes de Vincent.

… et enfin 72h00

15h00 coup de fusil final, nous ne savons pas si le poste 6 avait refait du poisson, quand l’un des commissaire arriva pour nous dire « FELICITATIONS LES GARS ».

Nous étions tous les deux heureux de notre pêche et d’avoir remporté ce super enduro organisé par la team Berry carp.
Notre changement tactique et vision de cette pêche nous a permis de gravir les échelons chose dont nous ne pensions pas faire sur un tel poste.

Les bouillettes Rapido Hot ont prouvé qu’en cette saison elles apportaient un plus pour les carpes qui ont su s’en alimenter.

texte et crédit photos: Xavier OSWALD, consultant Big Carp

Une réponse

  1. bruno " mr big carp"

    salut xavier

    es ce que tu te rappeles de moi ????? je suis le client qui t as pris des billes RAPIDO HOT et des RAPIDO STICK MIX !!!!! a montlucon; je fais 1m96 hahahahah; tu vois ???? . a bientot

    BRUNO

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.