Pas d’inquiétude!!! Je ne vais pas parler du dernier film de guerre à la mode ici, mais plutôt de confort thermique au bord de l’eau. Un sujet essentiellement destiné aux carpistes débutant la pêche de la carpe en saison froide. Il ne sera pas question de parler techniques,montages et j’en passe . Nous avons eu le privilège cette année de profiter d’une belle arrière saison, surtout pour les températures plus que clémentes. Cependant, il était tout de même temps que la saison froide arrive, pour laisser place à un autre paysage.

Évidemment qui dit automne et hiver, dit froid, humidité et température négative. Pour cause, une organisation un peu plus rigoureuse, de celle de la saison estivale s’impose, avant de passer une journée ou la nuit au bord de l’eau. Pêcher notre cher cyprin l’hiver, est avant tout une question de mentale, de motivation et d’une bonne condition physique.Partir sans ce préparer un minimum, peut vite devenir critique. Votre première source de chaleur au bord de l’eau, ce sera VOUS. En effet l’activité métabolique du corps assure les fonctions vitales, mais seulement sous certaines températures, plus il fait bon, plus vous vous sentirez bien. Logique!!!

Ensuite la thermorégulation du corps se fera grâce à votre activité, vos vêtements ou encore votre Biwy.

***THERMOREGULATION***

La thermorégulation est le mécanisme qui permet à votre organisme de garder une température constante. Elle est le résultat de la production ou à l’inverse de la déperdition (perte) de chaleur.

Voyons donc les effets à ne pas négliger. Pour ce qui est des vêtements, je vous conseille plusieurs choses, pour commencer les sous-vêtements thermiques sont de bon alliés, conçus en particulier pour les sports d’hiver, ils permettent de vous garder au chaud et surtout d’éviter la transpiration. Moins vous serez humide, mieux vous vous sentirez. Equipez-vous ensuite de polaire, sweat ou veste avec un pantalon costaud et fourré à l’intérieur. Ensuite les chaussures, éléments important de la tenue, bannissez les chaussures en toile, ou autre basket et selon vos possibilités, chaussez des chaussures montantes, si possible même en GORE-TEX. Parfaitement adaptées à notre loisir, elles sont chaudes et étanches.

Attention à ne pas être serrer dedans au risque de bloquer la circulation du sang, et d’avoir froid. N’oubliez pas vos mitaines, écharpe et surtout bonnet, 70% de la chaleur du corps s’échappe par la tête.

photo 1

Passons maintenant au matériel. Pour la journée, et en fonction de la météo, un parapluie est indispensable pour rester au sec et un petit chauffage d’appoint. N’oubliez pas votre repas, de préférence calorique et de boire DE L’EAU c’est un point important car malgré le froid votre corps est soumis au même stress hydrique quand période de canicule. Évitons l’hypothermie!!!

*** STRESS HYDRIQUE***

On parle de stress hydrique lorsque le corps est en manque d’eau. Cela ce ressent par des crampes ou un faible physique par exemple. Le matériel pour les nuits est le même que pour la belle saison avec quelques effets à ajouter.

Un chauffage( oubliez pas le gaz), pour les chauffages à pétroles, LAISSEZ LA PORTE OUVERTE afin de ne pas subir le monoxyde de carbone qui est incolore et inodore.

Pensez aux chargeurs solaires pour vos batteries afin de toujours être avec un moyen de communication en cas de problème.

Si vous avez une surtoile de biwy c’est le moment de la mettre, elle limitera la condensation et gardera la chaleur au maximum. Pour les personnes au budget réduit, il vous est possible de mettre une bâche que l’on trouve dans les magasins de bricolage, pas cher et souvent un coté de la bâche vert kaki pour rester en harmonie avec dame nature. C’est comme ça que je fonctionnais à mes débuts, et cela fonctionne bien.

N’oubliez évidemment pas votre bedchair et un duvet en polaire épais, de quoi vous éclairez, votre réchaud, une bonne bouillotte, de la nourriture consistante, de L’EAU, et votre plus grande motivation. Voilà quelques conseils et informations pour les débutants de pêche en hiver, ce qui devrait vous permettre de passer un bon moment en période froide au bord de l’eau. C’est une saison fantastique, aux paysages de couleurs miroitantes et même si la carpe «boude» un peu, le son du détecteur qui s’emballe en hiver a un tout autre «goût».

Je vous citerais mon premier poisson 2015, très prochainement.

Bon froid à toutes et tous.

Julien CHAUFOURNIER –

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.