Nous sommes le 27 Juin et je dispose de deux semaines de vacances pour partir pêcher la carpe en compagnie de mon père qui voulait voir ce qu’était la pêche en lac de barrage et sur le lot.

C’est donc le 29 Juin vers minuit que nous prenons la route  pour un des barrages que j’affectionne tout particulièrement dans l’Aveyron. A 8 heures le lendemain matin nous arrivons sur les berges du lac qui est très haut et qui subit une forte pression de pêche due à l’ouverture des frayères…

Carpe Online Magazine, François,

Je cherche donc un poste ou je peux m’installer en secteur de nuit car sur ce lac les biwy, bedchairs et levelchairs sont interdits en hors secteur donc autant vous dire que la pêche en hors secteur, même la journée c’est risqué surtout à cette période !

Je trouve donc un poste pas spécialement plaisant à mon goût mais que je définit stratégique pour essayer d’intercepter quelques poissons. Ce poste se situe au dernier poste du secteur de nuit sur les frayères comme certains poissons sont encore en train de frayer je me dis que c’est ici que j’arriverais à en toucher quelques uns.

Carpe Online Magazine, François

J’entame donc ma pêche en sachant que les poissons que je pourrais prendre ne seront que des poissons de passage… Après une journée complète sans aucune touche ni manifestation de poisson en surface je commence à douter et à remettre ma pêche en question quand tout à coup mon détecteur s’emballe, je prends contact et après 1 minute de lutte dans les branches sur la berge d’en face le bas de ligne fini par casser…. ZUT !!!!

Je refais donc un montage plus costaud et remet la canne pour la nuit en étant plus confiant pour au moins un de mes trois spots. La nuit se passe sans un seul bip et le matin vers 6h30 départ sur ma canne de bordure, je prends contact et monte sur le bateau. J’arrive sur le poisson commence à la voir montrer le bout de son nez et là l’impensable arrive…. Elle se décroche !

Carpe Online Magazine, François

A ce moment je me dis que la session avait déjà mal commencée et qu’en plus de tout ça j’ai la poisse…  Je refais le montage et repose la canne plus loin pour la journée.  Les jours se suivent tous et se ressemblent avec en moyenne deux à trois touches périodiques. J’aurais fais 5 jours sur ce barrage et totaliserais 11 touches pour seulement trois poissons de sortis… Cette année la pêche proche des obstacles ne m’aura pas autant réussi que les années précédentes mais le plaisir était toujours aussi présent !

Carpe Online Magazine, François

Départ de ce barrage pour aller tenter ma chance sur la rivière lot près de cahors sur un secteur ou j’avais une revanche à prendre car j’y ai touché des poissons mais n’ai réussi à en amener aucun sur mon tapis… Arrivé sur les lieux la pluie qui est tombée ces derniers jours ne me permet pas de passer dans le chemin pour accéder au poste avec ma camionnette chargée à bloc, au moment où nous constatons que le chemin est impraticable une vigneron passe devant nous (et oui nous sommes en plein milieu des vignes !) et il nous dit qu’il y a un chemin praticable plus loin et qu’il y a de quoi poster un pêcheur, parfait ! Nous allons donc sur le poste et nous installons sous la pluie bien sûr puisqu’il ne fait que d’y avoir des averses depuis 2 jours.

La pêche est une pêche similaire de celle du lac puisque je pêche là où sont les poissons c’est-à-dire proche des obstacles. En 48 heures de pêche je totaliserais seulement deux départs qui se solderont par deux casses… J’ai vraiment la poisse !!!!

C’est donc l’heure de partir du département du Lot pour un retour aux sources dans mon département natal, la Vienne.

Après 7 jours de session j’ai besoin de recharger les batteries et voir un peu les amis donc je me prends deux jours « de repos » et j’en profite pour voir mes amis qui veulent avoir des nouvelles.

Après mon petit repos je prends la route en direction d’un plan d’eau que je connais très bien où la pêche y est très régulière et les poissons sont bien éduqués. Arrivé sur les lieux à ma grande surprise seulement deux postes sont pris ce qui me laisse l’embarras du choix pour poser mes lignes à l’eau !

DSC_0618 (Copier)

Je décide de pêcher un poste que je n’ai jamais pêché, un spot de pleine ou le fond est principalement constitué de vase avec quelques tâches de graviers et de sable.

Carpe Online Magazine, François

Je sonde le fond et trouve mes petites taches de graviers et de sable, je décide donc de pêcher uniquement en « stick » pour être le plus discret possible et ne pas faire fuir les poissons qui me semblent être bien présents sur le spot.

Les départs s’enchainent après 30 minutes de pêche et je terminerai cette session de 48h avec un total de 20 touches pour 17 poissons à l’arrivée pesant tous de 9 à 16 kilos. Cette dernière petite session m’auras permise de rattraper ces 7 jours plutôt chaotiques.

rédaction et crédits photos: Carpe Online Magazine, François

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.